Skip to main content
Featured Video Play Icon

Aigues-Mortes : une ville entourée de remparts

Aigues-Mortes : le port fondé par le roi Louis IX

En 1240, Louis IX, qui veut se débarrasser de l’emprise des marines italiennes pour le transport des troupes pour les croisades, s’intéresse à la position stratégique que représente ce lieu pour son royaume. À cette époque, Marseille appartient à son frère Charles d’Anjou, roi de Naples, Agde au Comte de Toulouse et Montpellier au roi d’Aragon. Saint Louis souhaite un accès direct à la mer Méditerranée. Il obtint des moines de l’Abbaye la ville et les terres alentour par échange de propriétés. Les habitants sont exemptés de la gabelle, impôt prélevé sur le sel qu’ils peuvent prendre sans contrainte. Il construit une route entre les marais et y bâtit la tour Carbonnière pour servir de tour de guet et ainsi protéger l’accès à la ville. Saint-Louis construit ensuite la tour de Constance pour abriter sa garnison. En 1272, le fils et successeur de Louis IX, Philippe le Hardi, ordonne la poursuite de la construction de remparts pour ceinturer complètement la petite ville. Les travaux ne s’achèveront que 30 ans plus tard grâce à Philippe le Bel.

C’est de cette ville que Louis IX part par deux fois pour les Croisades : la septième croisade en 1248 et la huitième croisade en 1270 pour Tunis, où il meurt de dysenterie. 1270 constitue à tort, pour beaucoup d’historiens, la dernière étape d’un processus engagé à la fin du xie siècle. Le jugement est hâtif car le transfert de croisés ou de mercenaires à partir du port d’Aigues-Mortes a continué. L’ordonnance donnée en 1275 au chevalier Guillaume de Roussillon par Philippe III le Hardi et le pape Grégoire X après le concile de Lyon de 1274 en guise de renfort à Saint-Jean d’Acre en Orient, démontre que l’activité maritime y perdure toujours en vue d’une neuvième croisade qui n’aura jamais lieu8. De ce fait de 1270 découle la croyance populaire voulant que la mer atteigne Aigues-Mortes à cette époque. En fait, comme le confirment les études de l’ingénieur Charles Léon Dombre, l’ensemble du port d’Aigues-Mortes comprenait le port proprement dit, qui se trouvait dans l’étang de la Marette, le Canal-Viel et le Grau-Louis, le Canal-Viel étant le chenal d’accès à la mer. C’est approximativement sur le Grau-Louis qu’est construite aujourd’hui La Grande-Motte.
Au début du xive siècle, Philippe le Bel utilisa le site fortifié pour y incarcérer les Templiers. Entre le 8 et le 11 novembre 1307, quarante-cinq d’entre eux furent mis à la question, reconnus coupables et retenus prisonniers dans la Tour de Constance.

Pour découvrir plus de vidéos sur l’histoire de France, cliquez ici

Vous pensez être incollable sur le patrimoine de France ? Testez-vous !
Répondez aux 15 questions et découvrez votre classement
Nous non plus nous n'aimons pas les spams. 100% sans spam !