Skip to main content

Chemillé : la gestion naturelle du jardin Camifolia

Tout l’art d’aménager le jardin est de savoir composer avec les milieux naturels qui existent pour accueillir et faire cohabiter ses différents habitants (du jardin). Nous connaissons le rôle indispensable des insectes auxiliaires, et nous sommes d’autant plus heureux de constater leur présence qui est le témoin de la biodiversité au jardin. Les coléoptères, comme les carabes, se nourrissent d’œufs de limaces, au même titre que les coccinelles et chrysopes dont les larves mangent un nombre incroyable de pucerons…sans oublier les indispensables abeilles et bourdons qui pollinisent les fleurs en butinant. La mare du jardin accueille de nombreuses espèces de libellules, des grenouilles vertes et quelques poissons. Les vieux murs, eux, abritent différents reptiles comme le lézard des murailles. Quant aux oiseaux, on en dénombre 48 espèces d’oiseaux (répétition) dont 25 nicheuses.

Tous participent à la diversité biologique du jardin. Chaque espèce animale a besoin d’un lieu pour se reposer et se reproduire. Ainsi, nous fournissons des abris à la faune du jardin. Beaucoup de petits animaux se contentent d’un tas de compost, d’un paillis végétal, d’un tas de branchages, de rondins ou simplement d’un espace dans une haie diversifiée. lire la suite

Vous pensez être incollable sur le patrimoine de France ? Testez-vous !
Répondez aux 15 questions et découvrez votre classement
Nous non plus nous n'aimons pas les spams. 100% sans spam !