Skip to main content
Featured Video Play Icon

Doué la Fontaine : visite et découverte du zoo

Dans cette famille, on est passionné par les animaux depuis quatre générations. Louis en a été le fondateur en 1961. C’est au cœur d’ancienne carrière qu’il a eu l’idée d’accueillir des espèces sauvages comme en témoigne ces images tournées à l’époque. J’ai découvert cette année, qu’elle était pleine de branche, j’ai installé des volières avec des oiseaux, des tourterelles et un jour un cirque est passé ici et ils avaient une lionne qui était paralysée et ils m’ont dit : tiens toi qui va faire un zoo, on va te donner la lionne et puis voilà cela a démarré comme ça. Au fil des décennies, le parc est passé de un à quatorze hectares, avec notamment depuis 2007 la création d’une vallée spécialement conçue pour les rhinocéros. Un projet fou qui aura duré deux ans évidemment suivi de près par le grand-père. La première fois qu’il est venu ici, il a dit qu’il ferait une carrière pour les rhinocéros, je lui ai dit c’est pas possible et puis voilà c’est fait. C’est la commande de mon père, tout ce que tu as fait m’inspire, ce que tu as fait pendant ces années et puis ce qu’a fait mon père ce que vous avez fait ensemble. J’ai des envies, mon père aussi, mon grand-père avec tout ce qu’il a vécu est un bon juge pour nous aider pour améliorer l’aménagement. La famille Gay ne manque pas d’idées pour développer son parc et partage la même philosophie pour la conservation des espèces menacées. Même la dernière génération qui vit aussi sur place y est sensible. Les animaux du zoo n’ont donc pas trop d’inquiétude à se faire, la relève du clan Gay semble belle et bien assurée. Quels sont les animaux les plus fragiles que l’on trouve dans votre parc ? Nous avons des loutres géantes d’Amazonie.

Vous pensez être incollable sur le patrimoine de France ? Testez-vous !
Répondez aux 15 questions et découvrez votre classement
Nous non plus nous n'aimons pas les spams. 100% sans spam !