Skip to main content

Le jardin de la Perrine à Laval

Le jardin de la Perrine à Laval est situé sur la terre de la Perrine citée dès 1293 à l’occasion de sa cession à Geoffroy de Parné, contre remise d’éperons dorés à chaque Pentecôte au seigneur de la ville. A partir du XVIIIème siècle, celle-ci passe à la famille de Vauguyon, qui y construit en 1756 une folie (résidence de plaisance entourée de bois). En 1885, l’ensemble des terres, perdu au jeu, par son propriétaire, est acheté par la ville qui y implante outre le musée des beaux-arts, in jardin botanique. Le parc est alors caractéristique du style éclectique propre au XIXème siècle. De la tradition des jardins réguliers  » à la française », on retient le mail planté de tilleuls destiné à la parade sociale et la roseraie créée en 1920. Du jardin anglais, on conserve la disposition naturelle des conifères de collection. Comme souvent en France, la promenade s’organise autour d’une ellipse amenant à l’arbre le plus rare (le Ginkgo) et à de vastes pelouses. Des lieux en retrait accueillent aujourd’hui l’espace consacré au navigateur Alain GERBAULT et la tombe d’Henri ROUSSEAU, dit « le Douanier ». Lire la suite

Vous pensez être incollable sur le patrimoine de France ? Testez-vous !
Répondez aux 15 questions et découvrez votre classement
Nous non plus nous n'aimons pas les spams. 100% sans spam !