Skip to main content
Featured Video Play Icon

Le Château du Boschet sur la commune de Bourg-des-Comptes en Ille-et-Vilaine

Le Château du Boschet est situé sur la commune de Bourg-des-Comptes en Ille-et-Vilaine.

La seigneurie de Boschet a été érigé en vicomté, par lettres patentes de juillet 1608 par le roi Henri IV de la France en faveur d’Auffrey de Lescoët, Président de la Chambre des comptes de Bretagne. Pierre de Lescouët, vicomte du Boschet, membre du parlement de Bretagne et grand chambellan de Philippe d’Orléans, frère du Roi Louis XIV, fait édifier le château de 1660 à 1680, à l’emplacement d’un ancien manoir dans une boucle de la Vilaine. Le château passe ensuite à la famille Magon de La Gervaisais, puis aux Brossay Saint-Marc dont notamment le cardinal et premier archevêque de Rennes, Godefroy Brossay-Saint-Marc. Il passa ensuite à la famille Legeais de la Diriay. Le château est entièrement classé Monument historique en 2011. Le château Boschet se compose d’un bâtiment principal, recouvert d’un toit en mansarde, flanqué de quatre tours carrées, et abrite une chapelle du xviie siècle. Le château conserve également ses jardins à la française, probablement œuvre de disciples d’André Le Nôtre, d’où son surnom de « Versailles breton ».

Histoire du château :

Le château du BOSCHET a été bâti entre 1660 et 1680 par Pierre de LESCOUËT, parlementaire rennais et grand chambellan de Monsieur, frère du Roi Louis XIV. Il est donc contemporain de la construction de Versailles, et les idées dont ce courtisan bien en cour pouvait s’imprégner auprès du Roi et de ses architectes trouvèrent ici leur expression la plus épanouie. On est en effet très loin des austères châteaux bretons, dont les façades de granit sont égayées de quelques fenêtres ornées héritées de la Renaissance. Le Boschet a été conçu comme une demeure lumineuse, aérée, symétrique, bref, une maison plaisante à habiter comme sied à un lieu de villégiature. On fait venir des pierres de tuffeau par la Vilaine toute proche, et on bâtit un « château de la Loire » en Bretagne. Les communs du château, qui lui sont accolés, témoignent de la même homogénéité architecturale : ils regroupaient les écuries, les garages à équipages et les greniers à grains.

L’intérieur satisfait aux principes d’aménagement du grand siècle : pas de couloir, une distribution simple des pièces autour d’un escalier central, véritable joyau du château. Par chance, les générations qui s’y sont succédé n’ont pas modifié le plan d’ensemble, même si un projet ambitieux de la fin du XVIIIè se proposait de réduire la taille des chambres en retournant certains murs porteurs !

Pour découvrir le château et vous y rendre, cliquez ici

Vous pensez être incollable sur le patrimoine de France ? Testez-vous !
Répondez aux 15 questions et découvrez votre classement
Nous non plus nous n'aimons pas les spams. 100% sans spam !