Skip to main content
Featured Video Play Icon

Visitez le Grand Blockhaus de Batz-sur-Mer

L’Organisation Todt, le Mur de l’Atlantique et la Forteresse Saint-Nazaire

En octobre 1940, après la perte pour la Luftwaffe de la bataille d’Angleterre, la Kriegsmarine charge ses sous-marins de faire le blocus des îles britanniques. Pour protéger ces U-Boote lors de leur retour de mission, l’Organisation Todt reçoit la mission de construire des bases sous-marines dans les grands ports de Brest, Lorient, Saint-Nazaire, La Pallice et Bordeaux. Les trois premières alvéoles de la base sous-marine de Saint-Nazaire sont inaugurées le 30 juin 1941 par le Vizeadmiral Karl Doenitz et le Dr. Fritz Todt. L’attaque allemande contre l’U.R.S.S. a commencé une semaine plus tôt. Après l’entrée en guerre des Etats-Unis le 7 décembre 1941, l’état-major allemand confie une nouvelle tâche à l’Organisation Todt : construire un « mur de béton et d’acier » pour empêcher tout débarquement allié sur les côtes de l’Europe. Ce chantier gigantesque, s’étendant sur 4000 kilomètres du nord de la Norvège au sud de la France, est appelé Atlantikwall « Le Mur de l’Atlantique ». La fortification des grands ports français contenant une base sous-marine est une priorité. Des bunkers sont partout en construction dans la région. Plus d’un millier sont construits en Loire-Inférieure. Si la majorité sont orientés vers la mer, une partie est construite à l’intérieur des terres pour la défense terrestre du port, dans un rayon de 10 kilomètres tout autour de la ville. La forteresse de Saint-Nazaire est en train de naître…

Le 19 janvier 1944, alors que le Feldmarschall Erwin Rommel est nommé inspecteur des fortifications, les grands ports de l’Atlantique sont élevés au rang de forteresses qui devront lutter jusqu’au dernier homme. Cette stratégie vise à empêcher les Alliés d’utiliser ces grands ports pour ravitailler leur troupes en cas de débarquement, de plus les bases-sous-marines devraient être le point de départ d’une nouvelle bataille de l’Atlantique, cette fois-ci avec les nouveaux U-Boote ultra modernes qui sont en construction. Un commandant de forteresse est nommé pour chacun de ces grands ports. A Saint-Nazaire, c’est le General major Maximilian Huenten qui est chargé d’organiser la défense. Il dispose pour servir sa forte artillerie de nombreuses unités de la Kriegsmarine et de troupes de forteresse retranchées derrière des champs de mines et protégées par une ligne de blockhaus impressionnante…

Vous pensez être incollable sur le patrimoine de France ? Testez-vous !
Répondez aux 15 questions et découvrez votre classement
Nous non plus nous n'aimons pas les spams. 100% sans spam !